Présentation de la forêt communale de Château-Ville-Vieille


La forêt communale de Château-Ville-Vieille couvre 2323,91ha soit près de 35% de la superficie totale de la commune (66,9 km2).
La partie boisée proprement dite, d’une surface totale de 2041 ha, est composée de :
·        53 % de Mélèze
·        23 % de Pin à crochets
·        14% de Pin sylvestre
·        6% de Pin Cembro
·        4% de Sapin pectiné et divers feuillusLe reste soit 293 ha est constitué de vides susceptibles de boisement (46%) et de vides définitifs (54%).


Cette forêt fait l’objet d’un Plan d’Aménagement Forestier pour la période 2011-2030, approuvé par le Préfet de Région le 20/08/2013, et sa gestion est assurée par l’ONF (Office National des Forêts) .
Pour l’histoire, cette forêt appartient à la commune depuis des temps immémoriaux et le premier aménagement, réglé par décret impérial du 6/09/1853, a été approuvé par délibération du Conseil Municipal du 10/11/1851.
La forêt comprend 130 parcelles réparties en 5 tènements distincts.
 
Le volume moyen récolté (basé sur le plan précédent -1991/2009) est de l’ordre de 1,1 m3/ha/an et se situe en dessous des prévisions de récolte, en grande partie par insuffisance de réseau de desserte forestière sur la rive droite du Guil.

De nombreuses informations sont disponibles sur le site de l'ONF concernant 
l'Aménagement de la forêt communale de Château-Ville-Vieille.

Photo Parcelle 25.JPG
Photo Chanteloube.jpg

La forêt communale de Château-Ville-Vieille est certifiée PEFC, pour une gestion durable de la forêt.
Une forêt gérée durablement est une forêt qui :
     - respecte et maintient sa biodiversité,
     - dont les sols et les eaux sont respectés,
     - est en bon état sanitaire et se renouvelle,
     - et bénéficie à toute la société : ressource en bois, puits de carbone, lieu de promenade et de loisirs !

Les difficultés d’exploitation demandent la création d’équipements de desserte (route et /ou piste et /ou traine) complémentaires, mais aussi le recours à des moyens de débardage alternatif / câble-mât essentiellement, que le Conseil Municipal souhaite réellement promouvoir en remplacement d’une gestion hyper mécanisée qui va à l’encontre du ressenti de la population locale, de nos visiteurs et des préconisations du Parc. Celui-ci veut promouvoir une exploitation raisonnée et écologique des forêts du Queyras.

Photo Mélèzes.jpg


La gestion de la forêt communale porte, à ce jour, sur 1691 ha avec une rotation des coupes sur 20 à 30 ans selon les conditions d’accessibilité, soit un volume de bois à récolter compris entre 2600 et 2900 m3/an. Ceci génère une recette brute pour la commune de l’ordre de 10% de son budget. Sans compter quelques conventions pastorales pour parcelles forestières, sur environ 500 ha, passées avec des éleveurs venant en complément des conventions pastorales gérées par l’AFP pour les alpages.

Photo Clos Charmanière.jpg

Réfection généralisée des routes forestières de Sommet Bûcher et de Fontaine Rouge


ONF - Forêt communale de Château-Ville-Vieille

ONF - Forêt communale.png